Jongler avec plusieurs projets (écritures) sans trop souffrir

Coucou et bienvenue dans le mois du Nanowrimo !


Pour l’occasion je me suis mise au défis d’écrire surtout autour de l’écriture pendant le mois de Novembre. Vous pouvez également retrouver mes podcasts et l’annonce de mes projets d’écriture pour fin 2020.

J’ai toujours eu une tendance à vouloir écrire un projet à la fois et le commencer par le début pour avancer lentement jusqu’à la fin.
Seulement voilà, cette année j’écris non seulement mon projet avion (une fiction) et des articles pour ce blog (lifestyle/conseils) plus de petits projets secrets que je garde encore pour moi.

Je pensais ne pas en être capable et j’ai donc essayé plusieurs méthodes en octobre pour m’assurer de pouvoir non seulement avancer sur mon projet plus créatif et celui plus professionnel. J’ai eu beaucoup de mal, alors qu’il fallait vraiment pas grand chose pour y arriver.

En effet, je voyais l’écriture de chaque projet comme une fin en sois. Il fallait que je mette autant d’énergie dans chaque projet comme s’il était le seul du moment. Je perdais donc du temps et de l’énergie mentale à rester coincée sur des petits détails ou à vouloir corriger des fautes … Finalement je n’ai atteint aucun, malgré beaucoup d’heures et de sueur, de mes objectifs.

Pas de quoi en faire un drame, ça m’a permis d’apprendre pleins de trucs que je peux partager aujourd’hui ! Encore mieux qu’un succès : apprendre de son échec. Je ne sais pas qui a dit ça mais moi j’essaie de me le rappeler constamment ces derniers jours. Je suis vraiment contente d’avoir appris tous ça en octobre pour l’appliquer en novembre (puis le reste de l’année bien sûre).

Première chose :

  • Se donner des objectifs précis et atteignables : juste dire “chut” à mon égo qui voudrait en faire toujours plus. Avant je ne mettais aucune limite de mots à mes scènes et mes chapitres, ils avaient donc tendance à traîner en longueur, à rajouter des éléments qu’il fallait inclure ensuite … Cette année c’est maximum 900 mots par scènes et maximum 3 scènes par chapitre et maximum 4 chapitres par parties et maximum 4 parties. C’est clair ? Pour les articles comme toujours ils sont entre 500 et 700 mots grand maximum.
  • Ajuster la quantité de travail à ce qui est nécessaire et pas “cool”. Mon dieu le nombre de fois que je me suis forcée à me dégoûter d’écrire parce que j’étais à 1950 mots et que je voulais en écrire 2000 puis 2500 … J’étais dégoûtée après ça, je voulais plus rien faire. Donc cette année je me concentre sur ce qui est nécessaire : pour atteindre mes objectifs journaliers, je dois écrire deux scènes (donc grosso modo 1800 mots) ou 3 articles (grosso modo 1500 mots) et je peux ajuster en fonction des besoins.
  • Faire ce qui me plaît : je le met en dernier parce que je devrais l’avoir compris depuis le temps. Mais il est super important de faire des choses qui nous inspirent et nous donnent envie d’avancer toujours plus. J’ai découvert que certains films pouvaient provoquer un énorme boost d’inspiration pour écrire : je vais regarder plus de films en Novembre. J’ai découvert que j’adorais parler de mon écriture et que ça avait aussi tendance à me booster : je vais parler écriture dans mon podcast pendant un mois ! Il n’y a pas une méthode pour écrire un livre : il y a vous et votre inspiration.

Voilà pour cet article, j’espère qu’il vous aura plus. Je mange, bois et écris écriture en ce moment, j’adore ça, vive le mois de Novembre !
Sur ce comment se passe votre mois de Novembre et qu’est-ce que vous auriez ajoutés comme conseils pour gérer plusieurs projets en même temps ?
Des bisous pleins d’inspi ~

Pour votre confort de lecture, ce site n’utilise pas de pubs. Si vous souhaitez soutenir l’autrice des ces articles, merci de vous rendre sur la page de dons de ce blog. Chaque don permet de proposer plus de contenus de meilleur qualité.

Comment je prépare mon mois de Novembre (AKA le mois du Nanowrimo)

Coucou !

Je pensais parler de mon mois de novembre dans mon podcast, mais la pleine lune de samedi est trop passionnante pour que je parle de moi. Puis j’ai pensé à ma newsletter, cependant j’ai encore du mal à comprendre comment ça marche, je préfère me laisser du temps.

Il ne me reste que mon magnifique blog pour vous partager ma technique simple et efficace pour préparer un mois qui arrive.

Je commence par visualiser où nous en sommes dans l’année, c’est que le temps passe vite et dans deux mois c’est les fêtes de fin d’années … Et je me demande ce que j’aimerai avoir fait d’ici là. De manière à répartir la charge de travail de manière équitable entre les deux mois. Ayant été à l’université ces 5 dernières années, je ne sais plus ce que je veux dire “vacances de noël” pour moi c’est devenus “période de révisions intenses”. Donc j’essaie (au maximum de mes capacités) d’imaginer que cette année je vais prendre une vraie semaine de vacances en décembre et en janvier. Bref une fois toutes ces pensées mises de côtés, je me concentre sur ce qui se passe effectivement ce mois-ci.
Les démarches administratives en cours, les projets de voyages ou de rencontre (lolilol pas pour ce mois), les rendez-vous et les évènements boulots fixes. Là-dessus, je prend cinq à dix minutes pour avoir un début d’idée de la semaine de mes lunes. Ayant un utérus des plus doux et chaleureux j’essaye de ne rien prévoir dans cette période ou de prévoir à l’avance. Autant vous dire que j’avais oublié pour octobre et on ne m’a pas vue pendant une semaine.

Novembre est un peu particulier, en effet je participe au nanowrimo (challenge d’écrire 50 milles mots en 30 jours) je dois donc prévoir des sessions d’écriture très régulières. De même je souhaite proposer plusieurs offres sur mon site, il faut donc que je me case les moments apprentissages, création, promotion et repos parce que je sens ma tête chauffer juste en y pensant.

Pour finir je fais un tirage de tarot où je me rend sur la chaîne de The Gem Goddess sur youtube où elle propose des tirages par mois. Ça met la lumière sur des aspects du mois que je n’avais pas prévus, des guérisons à venir ou des projets particuliers. J’aime beaucoup le faire chaque mois pour me situer dans la grande image qu’est ma vie. On a tendance à beaucoup se préparer aux éléments extérieurs qui nous arrivent, mais notre corps suit un rythme biologique et notre esprit… a son propre programme.

Mon objectif en pensant à tous ça et en le couchant sur papier ou agenda, n’est pas de tout contrôler. J’utilise cette préparation comme un moyen de me mettre dans le flow, dans l’énergie du mois, comme si je prenais mon temps pour me mettre dans le bain. Et puis j’oublie, vraiment, j’oublie la plupart des choses que j’ai notée, je paume mon agenda, je ne regarde pas mes carnets … Pourtant un mois plus tard je n’ai rien oublié et les choses sont faites, parce que je me fais confiance. J’ai confiance que je réussirai le nanowrimo, à proposer une ou plusieurs offres et peut-être même des choses encore plus folles. Mes années université m’ont vraiment apprise que ma réussite ne dépend pas d’un planning mais de ma capacité à m’écouter et agir en conscience et pas en « qu’est-ce que j’ai prévue sur mon agenda ? ».

C’est tous pour moi, comment vous préparez votre mois ? Êtes-vous du genre à tout organiser ou à laisser les choses arriver ? Dans tous les cas je vous souhaite un merveilleux mois de novembre !