comment je tire le meilleur de cette période particulière (sans me mettre une pression de dingue)

Coucou !

Depuis le début de la situation mondiale que nous traversons en ce moment, je vois des vidéos/articles/podcast “comment tirer le meilleur de la situation” “10 choses à faire chez soi” “comment s’améliorer de chez soi” un peu partout avec divers conseils souvent redondants. Cet article ne vient pas remettre en cause les bonnes volontés des personnes derrière ces vidéos/articles/podcasts. Je le publie aujourd’hui car ces vidéos ont tendance à me stresser. Lorsque je me rend compte que je n’ai aucune envie de suivre ces conseils. J’ai l’impression de refuser d’aller bien ou de m’améliorer. J’expérimente régulièrement un cycle de période de stress, d’angoisse, de bougeotte où j’ai la sensation de ne pas faire ce qu’il faut pour atteindre mes objectifs. Puis des phases de lâcher prise profond où j’avance dans mes guérisons personnelles et dans mes projets pour le futur. C’est seulement dernièrement que j’ai pris conscience du bon qu’il y a dans cet enchaînement, c’est ce que je souhaite vous expliquer dans cet article. 

La première idée reçue que j’entretenais était que s’améliorer dans un domaine ou monter un projet signifiait voler toujours plus haut sans jamais redescendre. Cette idée me vient du fonctionnement de l’école où il n’y a jamais eu de place pour les échecs, les retours en arrière et le lâcher prise. L’école entretient cette énergie masculine toxique où les idées et les concepts nous viennent de nos professeurs et tous ce qui est attendu de nous est de répéter joliment ce qui a déjà été dit. Ainsi j’ai toujours vu mes passages dépressifs, mes crises d’angoisses voir mes crises de paniques comme des grosses faiblesses. 

Je me mettais une pression énorme pour maintenir à flot un système qui ne me correspondait pas et qui m’épuisait. Une fois sortis de ce système, en août dernier. Je pensais expérimenter un énorme soulagement, un moment de grâce où tout à coup les choses seraient simple et mes “grosses faiblesses” derrière moi. À peine deux mois plus tard, je peux dire que ce n’est pas le cas. 

J’en suis venue à comprendre que ces moments de crises sont nécessaires à ma guérison. Pour atteindre un état de paix intérieure, où mes croyances et intentions sont au clair avec projets futurs, il faut vivre l’absurdité de nos anciennes croyances une dernière fois.

Donc voilà comment je tire le meilleur de cette période difficile ! Osez croire en votre capacité de guérir. Si vous souhaitez partager vos expériences, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires. Si vous avez des techniques, des conseils, des choses qui vous réconforte et vous aide à tenir : c’est le moment de les mettre en avant et de les partager (pas seulement dans cet article mais aussi autour de vous). Je vous retrouve très bientôt pour de nouveaux articles. D’ici là n’hésitez pas à vous abonner au blog et aimer cet article ❤

Sur ce ~Tchao~

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s